Imprimer la page
 
2007 / 2012 : Communiqués

Pavillon d'information ouvert au public

Après 50 ans de discussion, des études mouvementées, des projets controversés, des variantes pour déboucher côté ville... le chantier est lancé, visible.

Le futur pont a gardé l'esprit du concours et son aspect dans l'air du temps, aspect qui apparaît comme audacieux pour notre ville campagnarde.

Pour ceux qui n'aurait pas vu la maquette du pont exposée il y a 10 ans, à la Foire de Fribourg, faites une visite au pavillon dans le parc du Château de la Poya ouvert chaque premier mercredi du mois de 18 à 21 heures et chaque troisième samedi du mois de 9 à 11 heures.

L'histoire du chantier (sur ce site également) l'état des travaux et la tenue du planning.
Le 24.09.2006, le peuple fribourgeois a accepté un budget de 120 millions.

Bonne découverte...

 


16.12.2009: un crédit complémentaire pour le carrefour St-Léonard

Le Conseil d'Etat a approuvé la nouvelle variante du carrefour St-Léonard conçue pour améliorer la fluidité du trafic aux heures de pointe et assurer un cheminement piétonnier et cycliste optimal dans cette zone vouée aux sports et aux loisirs. Le Grand Conseil devra se prononcer, lors d'une prochaine session, sur l'octroi d'un crédit d'engagement complémentaire de Fr. 28 millions pour la réalisation de l'ouvrage.

Le carrefour St-Léonard tel que mis en l'enquête en 2005 présentait des réserves de capacité insuffisantes, en particulier dans une zone vouée aux loisirs, aux sports et aux événements publics. Afin d'apporter une solution viable à long terme, la nouvelle variante adoptée par le Conseil d'Etat et transmise au Grand Conseil prévoit de réaliser une galerie souterraine sous la route de Morat, entre le carrefour Général-Guisan à Fribourg et le carrefour des Grives à Granges-Paccot. La nouvelle variante a pour but de faire passer en souterrain le maximum des 28'000 véhicules qui transitent chaque jour vers le Schoenberg, la ville de Fribourg et Morat. Elle permettra ainsi d'offrir un espace sécuritaire en surface pour les piétons et les cyclistes et d'améliorer les performances des transports publics. Elle permettra également de fermer les espaces routiers supérieurs à la circulation lors de manifestations, en-dehors des heures de pointe.

Le trafic de transit en souterrain : Le projet prévoit la construction d'une galerie souterraine. Le carrefour giratoire inférieur a une géométrie adaptée à la charge de trafic avec un diamètre extérieur de 32 mètres. Tout le trafic de transit est dirigé vers la galerie. Sur la chaussée supérieure, la charge de trafic ne concerne que le réseau de distribution local avec l'accès aux centres commerciaux, au cimetière, au P+R, au secteur des abattoirs ainsi qu'à la route de Grandfey, y compris l'accès au château de la Poya. Pour le carrefour Mettetlet, la configuration de l'aménagement permet une réserve de capacité pour des développements urbanistiques futurs des flancs de la colline de Torry sur la commune de Granges-Paccot.

Transports publics : Le parcours des bus reste au niveau de la voirie supérieure avec la possibilité, compte tenu de la faible densité de trafic, de placer les arrêts sur chaussée. La ligne de bus 1 (Marly-Portes de Fribourg) emprunte la future allée du cimetière (entre les nouveaux terrains de football et la patinoire).

Mobilité douce : Le gabarit des chaussées supérieures permet l'inscription d'une bande cyclable sur tout le projet Poya et le concept prévoit de les poursuivre au-delà du Lavapesson jusqu'aux Portes de Fribourg. La voirie supérieure est aménagée pour faciliter les traversées piétonnes. Les cheminements empruntent des trottoirs généreux le long de la chaussée et des espaces conviviaux dédiés aux piétons sont prévus.

Coûts de la nouvelle variante : En vue de financer la galerie souterraine St-Léonard, le Grand Conseil devra se prononcer sur l'octroi d'un crédit d'engagement complémentaire de Fr. 28 millions. Ce crédit correspond à la différence entre le coût de la nouvelle variante estimé à Fr. 48'429'000.- et le coût du projet précédent.

Planification : En cas d'acceptation, le projet sera mis à l'enquête publique avant d'être approuvé par la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions. La mise en soumission aura lieu en fin 2010 et la réalisation débutera la deuxième moitié de 2011. Les prévisions font état d'une fin des travaux en 2014.

Plan inférieur projeté - Plan supérieur projeté (PDF)


Haut de page